JANROTHUIZEN_LOGO
JANROTHUIZEN_LOGO
Arte Metropolis - Jan Rothuizen

Arte 2016

Arte video play here>>

La réalité virtuelle investit la création artistique
De la peinture en réalité virtuelle ? Une révolution ! C’est désormais possible grâce aux logiciels de dessin Tilt Brush de Google et au tout nouveau Quill d’Oculus VR. Grâce à cette nouvelle technologie, on peut projeter images, dessins ou toiles dans la troisième dimension et même entrer soi-même dans l’œuvre plutôt que de rester dans la posture du regardant, donc à l’extérieur. L’art virtuel crée un espace aux innombrables possibilités.

Cependant, même si l’art VR joue avec le concept de réalité, avec le story telling non-linéaire, avec une autre approche du corps et de la manipulation, l’œuvre proprement dite ne se crée que dans l’interaction entre l’utilisateur et la technologie.
L’illustrateur allemand Christoph Niemann a testé avec cinq autres artistes la session d’art virtuel de Tilt Brush sur une période prolongée. L’artiste est déjà familier de la troisième dimension. Avec des équipes du New Yorker, il a mis au point une application faisant de la couverture du magazine un film en trois dimensions.

Le dessinateur et graphiste néerlandais Jan Rothuizen a lui aussi testé Tilt Brush. Il utilise déjà Quill, ce qui lui permet de réinventer complètement ses dessins, de s’immerger dans une scène et de se déplacer dans l’espace. Avec le collectif Zesbaans, il a réalisé Drawing Room. S’inspirant du grand magasin amstellodamois De Bijenkorf, il montre au spectateur la vue qu’on a de la pièce située dans la tourelle de cet édifice.

La réalité virtuelle appliquée à l’art ouvre des possibilités radicalement nouvelles. Et pose une kyrielle de nouvelles questions. Comment raconter une histoire quand je suis moi-même dedans ? Est-ce d’une réelle utilité pour la création artistique, ou n’est-ce qu’un joli gadget ? Christoph Niemann et Jan Rothuizen eux, jonglent déjà avec les possibilités d’aujourd’hui et de demain.